logo Missio Muskaan_FR

 

L’association

MISSION MUSKAAN est une association loi 1901, crée en 2010.

Muskaan signifie sourire en népalais.

L’association a pour objet de défendre les droits des enfants au Népal et dans le monde, tels qu’ils sont définis dans la convention Internationale des droits de l’enfant du 20 novembre 1989, et notamment de:
-Favoriser l’accès à l’éducation et à la culture
-Promouvoir la formation des jeunes
-Favoriser l’accès à la santé: soins médicaux, hygiène, accès à la nourriture et à l’eau potable
-Promouvoir le développement durable au Népal en éduquant et responsabilisant les enfants

L’association est laïque, sans but politique syndical ou religieux.

Nos atouts:

Mission Muskaan est une petit structure à échelle humaine, ce qui permet d’avoir des frais de fonctionnement très limités. La transparence financière est notre priorité, et les donateurs qui nous soutiennent ont des retours directs de nos actions sur le terrain. Nous connaissons bien toutes les personnes aidées au Népal, et avons pu créer des relations de confiances entre les différents acteurs de l’aide donnée et reçue.

Une visibilité maximum : Toutes les dépenses sont détaillées et librement accessibles aux membres de l’association. De plus à chaque don est associé un numéro transmis au donateur. Vous pourrez ainsi vérifier en fin d’année que votre don apparaît sur les entrées d’argent de l’association. 

Nos actions:

Actions régulières au Népal.

  • Soutien financier  à deux orphelinats : frais de scolarité et matériel, soutien scolaire, aide à l’accès à la nourriture et aux soins médicaux. Aide à l’habillement et à l’hygiène.
  • Parrainage des enfants de ces orphelinats.
  • Financement des études d’adolescents et de jeunes adultes issus de familles pauvres.
  • Collaboration avec trois écoles du pays : animation d’ateliers d’arts, de sport, de développement durable et de cours d’anglais. Construction de salles. Amélioration des aménagements des  classes et dons de fournitures scolaires.
  • Projet de développement  pour les mères népalaises sans emploi : création et vente de sacs et portefeuilles réalisées à base de sacs de riz recyclés.

Actions ponctuelles au Népal :

  • Scolarisation d’enfants travailleurs.
  • Constructions de fours solaires et de systèmes de phyto-épuration. Financement d’équipements en énergie solaire.

Actions exceptionnelles liées aux tremblements de terre du 25 avril et du 12 mai 2015 :

Interventions d’urgence auprès des populations isolées : nourriture, eau potable, soin médicaux, vêtements, abris de fortune.

Chantiers de reconstruction des villages dévastés.

 

Les membres du bureau

La présidente et fondatrice: Maelle Viollet, 32 ans

Enseignante en école élémentaire.
Objectifs: Rencontrer, partager, préserver.

Holi kids

Holi kids

« Après 2 mois passés à me débattre dans la culture indienne, j’ai traversé la frontière indo-népalaise à pieds, en avril 2010. L’ambiance m’a immédiatement conquise. En effet, dès les premiers mètres, j’ai compris que les valeurs profondes qui m’animent étaient vivantes ici, dans ce pays plein de douceur, de solidarité, de respect et d’une richesse insoupçonnable.
Tout m’y a d’abord plu: La jungle, les rhinocéros, tigres, singes et autres animaux du Parc National de Chitwan, le bouddhisme, les cultures indigènes du Teraï, les petits villages perchés, la tumultueuse Kathmandu, les temples Newar de la vallée, les montagnes époustouflantes de Pokhara….
Pour connaître d’avantage les népalais ainsi que dans l’espoir de me rendre utile, j’ai contacté l’Orphelinat « Fresh Nepal » de Kathmandu. J’y suis restée un mois en tant que volontaire où j’ai appris à connaître Dev et Dhana, le couple qui s’occupe des 21 enfants de l’orphelinat, partagé le quotidien de cette grande famille, aidé les écoliers à faire leurs devoirs, servi les repas… et reçu une tonne d’amour.
J’ai aussi fait la rencontre de Bijay Lama, un homme de la jungle népalaise. J’ai découvert à ses côtés le sens des mots « générosité » et « amour de son prochain ».
De retour en France famille et  amis ont apporté un grand soutien aux enfants népalais.  Portée par mon entourage nous avons continué à récolter des fonds et  à venir en aide à l’ONG Fresh Nepal.
D’un côté des besoins, de l’autre des moyens et l’envie d’aider… il ne restait qu’à créer une association. Et à proposer, naturellement à M. Lama d’être membre fondateur. »

Vice-Président et Secrétaire : Bijay Lama, 29 ans
Guide Naturaliste et gestionnaire d’un hôtel écologique.
Objectifs: Vivre intensément et soulager la douleur de son prochain.

11

« A l’âge de 6 ou 7 ans ma mère est décédée et je me suis retrouvé seul au monde. Je me suis enfui de mon village et  suis devenu un enfant des rues. Je sais ce que c’est d’être abandonné et sans ressources. Heureusement, ma sœur aînée m’a aidé et soutenu, elle m’a donné les moyens de bâtir ma vie. Je veux aider les enfants car ils sont le futur de notre planète et doivent un jour créer un monde meilleur avec plus de respect et de solidarité. »

Trésorier: William Viollet, 62 ans

Ancien coureur grands prix moto et  retraité du secteur tertiare.

wv

 

Les membres et les adhérents

Une association ne fonctionne pas sans membres et adhérents. Merci à tous!

Membres 2015

Membres 2014

 Membres 2013
 Membres 2012 et 2011

Dev et Dhana – Fresh Nepal

PageLines- Vign_Dhana_ws1004131647.jpg

Dev et Dhana vivent avec les 21 enfants de Fresh Nepal à Katmandou et partagent leur quotidien. Ensemble ils ont recrée une grande famille.

DEV est depuis 2006 le président et fondateur de Fresh Nepal. A 35 ans, il est responsable de l’administration de l’orphelinat et de la recherche de fonds. Avec cette organisation son objectif est d’aider les enfants pauvres et délaissés à échapper à la misère de la rue. Il ne reçoit pas de salaire pour son engagement.

DHANA, mariée à Dev, est la trésorière de FRESH NEPAL. A 32 ans, c’est aussi elle qui s’occupe des 21 enfants: repas, soins, lessives, ménages… Une héroïne qui abat un travail monumental et se dédie à cent pour cent aux orphelins. Elle ne reçoit pas de salaire pour son engagement. Indispensable au fonctionnement de l’organisation, elle n’est pas retournée dans son village d’origine, à 4 journées de bus de Kathmandu, depuis la création de leur ONG en 2006.

Share →